Intelligence Artificielle : Usages et préjugés

Sujet brûlant dans l’actualité du web comme dans la société et son devenir, l’Intelligence Artificielle se développe à pas de géant. Comme toute nouvelle technologie, elle attire et effraie à la fois.

Elle génère de l’intérêt par ce qu’elle apporte pour faciliter certaines tâches, comme la création de contenu, les visuels, les créations artistiques personnalisées, ou encore par l’aide qu’elle peut apporter à un développeur informatique pour intégrer une fonctionnalité ou un design.

Elle engendre la peur dans la mesure où, au fil de son développement, l’IA remplacera de nombreux métiers. En effet, de nombreux métiers intellectuels seront exécutés par les machines, on peut d’ailleurs déjà trouver, en librairie, des livres rédigés par l’IA, et dans d’autres pays, un dirigeant d’entreprise remplacé par l’IA ….
Il est donc compréhensible qu’on soit méfiants face à cette nouvelle technologie, mais je garde en souvenir les paroles d’un enseignant d’histoire géographie, Monsieur Loiseau, seul qui ait réussi à m’intéresser à la matière, qui disait « Avec l’évolution des technologies, des métiers disparaissent, mais d’autres se créent », alors restons positif et plutôt que de craindre l’IA, tentons d’apprivoiser et de dompter l’Intelligence Artificielle.

Utiliser ou non l’IA pour la rédaction de contenu

Dans le cadre de la création de site, de la rédaction de contenu, je n’utiliserai pas l’IA, à la fois par déontologie, conscience professionnelle et respect du client, mais également parce qu’à ce jour, l’IA ne peut rédiger un contenu aussi structuré, pertinent, et qualitatif que l’humain.
La richesse de la langue Française, sa complexité, les différents styles de langage et syntaxe, nous offrent la possibilité de rédiger des textes attractifs, uniques, des textes vivants avec de l’intonation, du caractère, bref du contenu avec une âme, une personnalité derrière.
A ce jour, L’IA, sur ce point, ne reste qu’une production artificielle sans émotion, le contenu généré n’engagera pas les visiteurs à revenir, il s’agira souvent d’un contenu, sans être dupliqué, très similaire à ce que vous trouveriez ailleurs, sans intérêt spécifiques pour les lecteurs.

Utiliser l’IA pour la création de visuels

N’étant pas graphiste, je m’essaie, pour l’instant, de manière ludique, à la création d’images, de visuels, à l’aide de l’Intelligence Artificielle.
Bien que cela paraisse simple, il est illusoire de croire que la machine réalise seule et avec peu de consignes, l’image que vous imaginez !

Apprentie dompteuse d’ia

C’est ainsi que je me définis aujourd’hui !
Craintive aux prémices de l’IA, je suis restée observatrice et méfiante face à l’intelligence artificielle, ChatGPT notamment, mais fuir l’avancée technologique quand on travaille dans le Web et donc qu’on doit suivre toutes ces évolutions, est chose impossible, j’ai donc fait le choix d’apprivoiser la bête !
Je crée des images sur différentes plateformes d’IA, chacune ayant ses attraits.
Je n’utilise que des outils gratuits, amplement suffisants pour réaliser de très belles oeuvres d’art digitales, comme pour illustrer des articles de blog, ou personnaliser les publications avec des visuels uniques sur les Réseaux Sociaux.
Je vous présente ces 3 plateformes, que vous souhaitiez vous amuser ou produire vos visuels

NightCaféStudio

Une plateforme de création d’images par l’Intelligence Artificielle gratuite, avec bien sûr une version Pro, toutefois, en jouant le jeu de la communauté, du partage, et en participant aux challenges quotidien, on y gagne très facilement et rapidement des crédits, permettant l’utilisation d’options premium
Il est préférable de saisir les prompts en anglais, le rendu est meilleur.
Attention, avec le challenge quotidien, ça devient très vite addictif

BING AI

L’intelligence artificielle Bing – Microsoft permet de générer facilement de superbes images, 15 crédits offerts par jour pour laisser libre cours à votre imagination. Bing IA fonctionne avec Dall-E 3, d’Open AI ce qui facilite la création, un prompt simple vous donnera l’image attendue, bien sûr, plus vous personnaliserez et affinerez vos prompts plus vos images auront du style

Leonardo ai

L’outil de création d’images par l’intelligence artificielle d’Open AI, accessible gratuitement, sur simple inscription.
De nombreux styles permettent de débuter facilement, là aussi, je trouve que les prompts en anglais sont plus efficaces.
La version gratuite permet de disposer de 150 crédits par jour, ce qui permet déjà de se faire plaisir !
Leonardo me paraît également plus facile à utiliser pour la création de visuels complexes, comparativement avec Nightcafestudio, mais ce n’est peut être qu’une impression.
Le petit moins : le côté communauté offert par les 2 autres plateformes fait défaut.

Blue Willow

Fonctionnant avec Discord, à la manière de Midjourney, Blue Willow qui a rejoint le studio Limewire est assez simple à prendre en main, on apprend également plus vite grâce aux échanges avec la communauté et les partages de chacun

Chaque prompt génère un lot de 4 images, que vous pouvez modifier ou récupérer comme bon vous semble.
Pas de limitation d’utilisation dans la version Beta.
Pour l’instant la plateforme Blue Willow est gratuite, le restera-t-elle ???

L’IA, la créativité et l’âme d’une oeuvre

En conclusion, l’Intelligence Artificielle est aujourd’hui incontournable et elle évoluera encore, soit on prend parti de travailler avec ces nouveaux outils, soit on se laisse dépasser.
Gardons tout même toujours à l’esprit que la créativité des artistes sera difficilement égalée par l’IA, tout comme la production de textes, une oeuvre digitale n’aura ni l’âme ni la personnalité de l’Artiste

Quelques créations via l'IA
Béatrice
Béatrice

Concepteur web spécialisée Wordpress au service de vos projets de communication numérique